Le problème persiste entre l’Etat du Sénégal et les travailleurs de la Sde. En effet, l’Etat a servi une mise en demeure à la SDE dont les travailleurs ont décrété 48 de grève. Le ministre de l’eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam qui a envoyé la sommation,  dit constater que des « actes de sabotage sont opérés à travers notamment l’occupation de sites, la fermeture de vannes, l’arrêt d’installations de traitement d’eau, actes destinés à perturber la distribution normale de l’eau et prendre les populations en otage ». Mais qu’à cela ne tienne.  Serigne Mbaye Thiam est formel.

En attendant de savoir l’attitude que prendra la Sde, il tient à informer « les auteurs de ces faits, à quelque niveau de responsabilité qu’ils puissent se trouver, qu’il s’agit là d’actes inacceptables et répréhensibles qui seront considérés comme tels avec toutes les conséquences que cela induit dans un Etat de droit ».

Le ministre demande ainsi à la SDE de « respecter le contrat d’affermage qu’elle a signé avec l’Etat du Sénégal ».  « Le Gouvernement rappelle que l’Etat a conclu avec la SDE un contrat d’affermage encore en vigueur; dans ce contexte, elle reste garante et responsable d’une fourniture régulière d’eau de qualité aux populations », rappelle le document.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.