abdoulaye wade pardonne à cheikh amar

Dans le sillage d’accorder la grâce à Khalifa Sall, le Président Macky Sall a envoyé hier dimanche 31 mars, le Premier ministre, Mahammad Dionne et Alioune Badara Cissé chez Me Wade au Terrou-Bi.

Pourrait-on d’ors et déjà parler de l’aboutissement de ce qu’il a été convenu d’appeler pendant les élections présidentielles 2019, le « Deal politique » entre le maître du SOPI et son ancien disciple? En tout cas, des sources bien introduites annoncent l’imminence d’une grâce présidentielle en faveur de KARIM WADE fils.

En effet, Wade père avait, pour rappel, appelé à un  improbable boycotte des élections. en agissant ainsi il laissait la voie libre à Macky Sall pour emprunter le boulevard de la réélection, évitant ainsi de le gêner avec le poids électoral du PDS.

Cette posture stratégique mûrement concoctée devrait aboutir à l’élargissement de KARIM WADE de son prison dorée en exil au Qatar, et cerise sur le gâteau et lui fournir également une nouvelle virginité judiciaire pour demain se positionner comme le légitime candidat du PDS.

Selon Le Témoin,  le Pm rencontrait le pape du Sopi, dans le cadre de l’appel au dialogue lancé par Macky Sall au lendemain de sa réélection. Lors de cette audience,  Wade était entouré de son épouse et de Me El Hadji Amadou Sall. « Les prémices d’une réconciliation entre le père et le fils, et peut-être le retour de l’exilé Karim Wade, » s’interroge le journal.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.