Dialogue politique: Le Pds boycotte la rencontre

La réunion de démarrage des concertations sur les termes de référence du dialogue politique débute ce jeudi 09 mai 2019, sous la présidence du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, sans la participation du Pds.

Le Pds, bien que « attaché au dialogue politique entre l’opposition et le pouvoir », avance des exigences conditionnelles, notamment la nomination d’une « personnalité crédible, neutre, indépendante, consensuelle et respectée pour diriger les assises », la libération immédiate de Khalifa Sall et la révision du procès de Karim Wade.

« Si le Pds prend acte de la volonté du chef de l’État, Macky Sall, d’engager un dialogue politique, il n’est pas acceptable que cette réunion soit présidée par Aly Ngouille Ndiaye », selon le communiqué du Secrétaire général national du Pds, Me Abdoulaye Wade.

« Aly Ngouille Ndiaye est d’abord disqualifié du fait de son implication dans les scandales économiques et financiers Mittal et Petrotim, qui ont fait perdre plus de 5 000 milliards FCfa au Sénégal et qui auraient certainement pu éviter le chaos économique et social dans lequel le pays va être plongé, avec l’augmentation prochaine des prix », lit-on, entre autres.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.