Les deux membres de la garde rapprochée de Eumeu Sène, déférés devant le procureur lundi dernier pour avoir battu à mort le présumé voleur du véhicule du lutteur ont battu en brèche les accusations portées contre eux. Ils ont nié toute implication dans cette bastonnade. Ils pointent du doigt les riverains. Ces derniers disent avoir trouvé un monde fou qui faisait passer un sale quart d’heure à Ibrahima Touré. Ils ont essayé de les calmer mais, ils ne sont pas parvenus à les maîtriser.

Mais, selon « Le Soleil » repris par Emedia, cette version a été contredite par A. Coly, responsable des vigiles de Petit-Mbao. Ce dernier a expliqué qu’au cours de leur ronde, ils ont surpris Ibrahima Touré qui venait de casser la portière arrière droite de la Range Rover de l’ancien roi des arènes en stationnement derrière son domicile. Une vive altercation s’en est suivie. « Trois individus qui faisaient le guet se sont enfuis après une course-poursuite et les deux lieutenants d’Eumeu Sène se sont acharnés sur Ibrahima Touré », a témoigné M. Coly, entendu par les enquêteurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.