Coup de tonnerre dans un daara (école coranique) au niveau de Koki (Louga). En effet, un maître coranique du nom de Khadim Guèye qui y pratiquait un esclavagisme qui ne dit pas son nom, a été appréhendé ce samedi suite à des dénonciations. Ne trouvant rien de mieux à faire pour participer à l’éducation des enfants qui lui ont été confiés, il n’hésitait pas à les enchaîner. Ses enfants (talibés) âgés entre cinq et huit ans, subissait le pire des traitements parce qu’attachés avec des barres de fer aux pieds comme cela se faisait du temps de l’esclavage. Une pratique anormale pour ne dire affreuse qui est loin d’honorer un maître coranique, si l’on sait que le débat autour du traitement inhumain que vivent certains enfants-talibés occupe tous les cercles. Fort heureusement, ce bourreau des temps modernes a été alpagué, même s’il faut rappeler qu’il pourrait humer l’air de la liberté à cause de fortes pressions.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.