HomeA la uneCrise israélo-palestinienne: Joe Biden travaille pour mettre fin à la guerre

Crise israélo-palestinienne: Joe Biden travaille pour mettre fin à la guerre

Au cours d’un entretien téléphonique avec Nasser Bourita, mardi, le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, a rassuré le ministre marocain des Affaires étrangère que les Etats-Unis travaillaient pour mettre fin au conflit israélo-palestinien, qui à déjà fait des milliers de morts dans les deux camps.

Le conflit israélo-palestinien a été au cœur d’un échange téléphonique, mardi, entre les diplomaties américaine et marocaine. Un conflit né d’un accrochage à Jérusalem-Est entre les forces de sécurité israéliennes et la population palestinienne.

Au cours des échanges, le secrétaire d’Etat américain, Anthony Blinken, et son homologue chérifien, Nasser Bourita, « ont discuté de leur préoccupation commune concernant la violence en Israël, en Cisjordanie et à Gaza, qui a coûté la vie à des civils israéliens et palestiniens, y compris des enfants », a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué. «Le Secrétaire a souligné l’importance d’un partenariat bilatéral solide et le rôle-clé du Maroc dans la promotion de la stabilité dans la région», a fait savoir la même source.

Le patron de la diplomatie américaine a également indiqué, dans un tweet, qu’il a parlé avec le ministre marocain, de « l’importance de rétablir le calme en Israël, en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza, pour empêcher de nouvelles pertes de vies humaines ». Aussi, a-t-il souligné que « le Maroc est un partenaire stratégique, et nous allons travailler ensemble pour mettre fin à ce conflit ».

Le Maroc, par la voix de son roi, Mohammed VI, président du Comité Al-Qods, a annoncé qu’il enverrait une aide médicale et humanitaire d’urgence aux Palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, afin d’alléger les souffrances des populations. Une décision saluée par la Ligue arabe.

Un lourd bilan humain

Au moins 197 Palestiniens, dont au moins 58 enfants, ont été tués dans la bande de Gaza, et plus de 1200 personnes blessées depuis le début de ce nouveau conflit. En Israël, où le bouclier antimissile « Dôme de fer » a intercepté environ 90% des quelque 1.800 roquettes tirées, la semaine dernière, depuis Gaza, le dernier bilan fait état de dix personnes tuées, dont un enfant, et 294 blessées.

- Advertisment -

Most Popular