Décès de Tanor: Quand les maliens se moquent des larmes de IBK

Le Président malien Ibrahim Boubacar Kéita s’est prononcé sur les manifestations en cours dans le pays depuis plusieurs heures, pour exiger sa démission.

Dans sa déclaration publiée sur la page officielle de la Présidence, le Chef de l’Etat a exprimé son regret face aux actes de violence. Il a également témoigné sa compassion aux familles des victimes.

MESSAGE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE SUR LES EVENEMENTS EN COURS

Mes chers compatriotes,

C’est le cœur serré que je m’adresse à vous en ce moment pour regretter les scènes de violence et de saccage ainsi que les tentatives d’occupation de nos Institutions et services stratégiques auxquelles il nous a été donné d’assister en cette journée du 10 juillet 2020.

A ce stade, le bilan et les circonstances exactes des pertes humaines et matérielles reste à établir. Une enquête est diligentée à cette fin.

Toutefois, j’exprime ma sincère compassion aux familles des victimes ainsi qu’aux citoyens dont les biens ont été pillés.

Vous le savez, c’est au nom de l’Etat de droit que les pouvoirs publics ont autorisé la manifestation d’aujourd’hui du M5 RFP, malgré les incitations à la violence véhiculées par les messages de certains responsables de ce Mouvement.

C’est au nom de ce même Etat de droit qu’il m’incombe d’assurer la sécurité des biens, des citoyens et des Institutions et cela sera fait, sans faiblesse aucune.

Toutefois, je voudrais de nouveau rassurer notre peuple sur ma volonté de poursuivre le dialogue et réitérer ma disposition à prendre toutes les mesures qui sont en mon pouvoir en vue d’apaiser la situation.

Bamako le 10 juillet 2020

Ibrahim Boubacar Kéita
Président de la République
Chef de l’Etat

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.