crash ethipian airlines

Ce jeudi 04 avril, le rapport préliminaire sur l’accident du vol Ethiopian Airlines a été rendu public. Envoyées à Paris pour analyse, les boites noires de l’avion qui avait fait 157 morts le 10 mars dernier, semblent livrer ses premières conclusions. D’après l’enquête, les pilotes ont suivi toutes les procédures d’urgence recommandées par Boeing.

L’annonce a été faite par la ministre éthiopienne des Transports. En effet, selon Dagmawit Moges, « l’appareil était qualifié pour voler et les pilotes également ». Ce dimanche 10 mars, à 8h 38 du matin, le décollage s’est passé dans des conditions normales. C’est ensuite que les choses se sont compliquées.

Les données du site spécialisé Flight Radar 24 montraient un avion qui gagne et perd de l’altitude à une vitesse importante. Selon la compagnie Ethiopian Airlines, le pilote avait demandé à rentrer, car il ne contrôlait pas l’avion. Et d’après les toutes premières analyses des boîtes noires, le capitaine Yared Getachew a bien suivi toutes les recommandations de Boeing pour tenter de reprendre le contrôle. C’est l’information principale qui ressort de ce rapport préliminaire selon Rfi. Selon le même rapport, il n’y a aucune précision quant au logiciel que Boeing a ajouté sur son avion. Un logiciel dit « MCAS », pointé du doigt à la fois dans ce crash, mais aussi dans le crash du 737 Max de Lion Air en Indonésie en octobre 2018.

Pour rappel, le Boeing 737 Max d’Ethiopian Airlines s’est écrasé le 10 mars dernier juste après son décollage de l’aéroport de Addis-Abeba en Ethiopie avec 157 passagers à bord.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.