Emmanuel N’Djoké Dibango, plus connu sous le nom de Manu Dibango et Pape Diouf sont les premières «stars» africaines mortes du Covid-19. Le premier nommé, «Lion indomptable» du Cameroun est décédé le mardi 24 mars à 86 ans.

L’auteur du tube « Soul Mokassa » parcourait sans relâche la route des festivals et avait donné un dernier concert le 1er février 2020 à Montpellier.  «C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020 à l’âge de 86 ans, des suites du covid 19», peut-on lire dans un communiqué sur sa page Facebook officiel.

Sa contamination au Covid-19 avait été annoncée le 18 mars dernier. «Les obsèques ont eu lieu dans la stricte intimité familiale», précise ses proches dans ce communiqué. Une semaine ont suffi pour qu’un autre «Lion», celui de la «Téranga», Pape Diouf lui, aussi, «dompté» par le Covid-19.

L’ancien président de l’Olympique de Marseille (2005-2009) est décédé hier soir à l’hôpital Fann. Il devait être transféré d’urgence à Nice (France) dans la nuit. Mais c’était sans compter avec la grande faucheuse. Pape Diouf est le premier patient au Sénégal mort par le Coronavirus.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.