Le ministre de la Santé et de l’action sociale est d’avis que le Sénégal a organisé, comme il se doit, toutes les composantes de la riposte face au coronavirus. «Nous avons une bonne maîtrise de la situation. Nous souhaitons que les cas n’augmentent pas et il est important de savoir que cette situation est encore sous contrôle, même s’il faut savoir que l’augmentation du nombre de cas doit faire que nous soyons unis autour de l’essentiel», affirme Abdoulaye Diouf Sarr. Ne manquant pas de relever que le pic de croissance n’est pas encore atteint, il est catégorique : «La riposte n’est plus une riposte simplement médicale, mais c’est plus une réponse communautaire. C’est les Sénégalais qui doivent se mobiliser pour qu’il n’y ait plus de cas communautaires (…). Les cas communautaires augmentent et c’est ce qui est le plus source d’inquiétude parce que la chaîne de transmission n’est plus contrôlée».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.