C’était prévisible. Certains syndicalistes l’avaient prédit. Ils ont eu sans conteste raison des autorités étatiques. La reprise des cours qui était partie pour être un échec a été finalement reportée à une date ultérieure. Le ministre de l’Éducation nationale, Mamadou Talla, a sorti un communiqué pour expliquer la décision par l’apparition de cas positifs de Covid-19 chez les enseignants à Ziguinchor. «Il a été appelé à mon attention des cas de personnels enseignants testés positifs dans la région de Ziguinchor. C’est pourquoi, sur instruction du Président de la République, il a été retenu de reporter la reprise des cours initialement prévue le 02 juin 2020 jusqu’à une date ultérieure, en vue d’éliminer tout risque de propagation du virus dans l’espace scolaire. Le président de la République engage les ministres chargés de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle et de la Santé en relation, avec les autorités administratives, à poursuivre les efforts déjà entamés en vue de se préparer à une éventuelle réouverture des classes», lit-on dans le document.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.