HomeA la uneCôte d'Ivoire: Une partie de l'opposition menée par Guillaume Soro va boycotter...

Côte d’Ivoire: Une partie de l’opposition menée par Guillaume Soro va boycotter les prochaines élections législatives

Après une élection présidentielle à très haut risque en fin 2020, la Côte d’Ivoire a entamé un nouveau virage de son histoire politique. Suite au scrutin de novembre dernier, c’est Alassane Dramane Ouattara qui a été élu pour un troisième mandat à la tête de la Côte d’Ivoire. Le paysage politique ivoirien a connu un vaste chamboulement après le décès d’Amadou Gon Coulibaly qui était le dauphin désigné de Ouattara. Guillaume Soro, qui a longtemps occupé le poste de président de l’Assemblée nationale est tombé entre-temps en disgrâce auprès d’Alassane Ouattara. L’ex-chef rebelle est passé du statut d’allié auprès du pouvoir à farouche opposant tirant à boulets rouges sur le camp Ouattara.

Le parti de Guillaume Soro a d’autres ambitions

L’opposition dans son ensemble a boycotté l’élection présidentielle de novembre dernier ouvrant par la même occasion un boulevard à la réélection du président Alassane Dramane Ouattara. Guillaume Soro, qui est visé par un mandat d’arrêt dans son pays n’a pas pu participer à la présidentielle car son dossier a été rejeté par le conseil constitutionnel. Après le résultat des votes qui était en faveur d’Alassane Ouattara, il y a eu de violentes manifestations qui ont occasionné des morts et des dégâts matériels. Pour éviter une crise électorale de grande ampleur, Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, figure de proue de l’opposition ont signé un accord politique pour mettre fin aux tensions.

Quatre mois après la présidentielle, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et les acteurs politiques ont désormais en ligne de mire les élections législatives de mars. Cette fois-ci, les principaux partis de l’opposition ont décidé de participer à cette échéance électorale. Cependant, quelques partis de l’opposition ont décidé de ne pas prendre part aux législatives. Au nombre de ces formations politiques, on peut citer le Rassemblement des Générations et peuples solidaires (R-GPS) le parti de Guillaume Soro.

Selon les partisans du R-GPS, le prochain scrutin législatif ne sera pas crédible, une mascarade électorale qui va permettre à Alassane Ouattara de conforter son pouvoir. Les têtes pensantes du R-GPS ont animé une conférence de presse ce mercredi pour indiquer que les législatives ne sont pas une priorité. Selon leurs dires ce qui est urgent pour le moment c’est d’asseoir les bases du R-GPS pour offrir une véritable alternative aux ivoiriens. « Ces élections se présentent comme une énième mascarade électorale, qui vise à offrir une présidence à vie à Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire » ont déclaré les représentants du R-GPS

- Advertisment -

Most Popular