Côte d'Ivoire: Qui est Dj Arafat ?

DJ Arafat, c’est l’histoire d’un enfant de la commune populaire Yopougon, fils d’un père chanteur et d’une mère danseuse. Les parents sont toujours absents, alors le jeune homme traîne dans les rues et tombe très tôt dans la violence et la drogue. Les Ivoiriens ont l’habitude de le retrouver dans la rubrique « faits divers » des journaux. En 2011, une polémique naît d’une vidéo affichant DJ Arafat en état d’ivresse et levant la main sur son ex-compagne Alexia Vody Josephine Zeplenou. Il l’accuse de l’avoir trompé et lui casse une assiette sur la tête. Les réactions fusent, plusieurs associations pour les droits des femmes montent au créneau.

DJ Arafat, nom de scène en référence au leadeur palestinien Yasser Arafat, était l’un des princes du coupé-décalé, un mouvement musical né au début des années 2000 alors que la Côte d’Ivoire est en proie à un conflit politico-militaire. Impulsé par Douk Saga et La Jet Set, le mouvement se construit autour d’un rythme tonique, un style vestimentaire, le buzz et le « travaillement », qui consiste à jeter des coupures de billets de banque sur une personne ou un artiste pour l’encourager.

Ces dernières années, l’artiste prolifique avait notamment chanté sur les scènes du Zénith et du Bataclan à Paris avant de signer chez Universal Music. Il avait sorti son dixième album fin 2018, intitulé Renaissance. Ça ne s’invente pas.

Pour rappel, DJ Arafat, de son vrai nom Ange Didier Huon,a succombé à ses blessures après un accident de la route, alors qu’il roulait à moto, dans la nuit de dimanche à lundi, à Abidjan. Le chanteur aurait percuté la voiture d’une journaliste de Radio Côte d’Ivoire avant de s’effondrer, inanimé.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.