Home A la une Côte d'Ivoire: Le 3e Mandat de Ouattara divise le RHDP

Côte d’Ivoire: Le 3e Mandat de Ouattara divise le RHDP

Alors que l’investiture du président Alassane Ouattara par le parti au pouvoir, le RHDP, pour le compte de la présidentielle du 31 octobre 2020, est annoncée, une voix s’élève au sein du parti, pour contester la candidature du chef de l’Etat.

Samedi 22 août 2020, Alassane Ouattara sera investi candidat du parti Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), pour la présidentielle en vue. Mais en attendant cette date, la candidature de Ouattara ne fait pas l’unanimité au sein de son propre parti. Une voix, et par des moindres, s’est levée pour s’opposer à cette candidature, qui, semble-t-il, passe mal à ses yeux.

Cissé Seint dit « NON » à un 3ème mandat de Ouattara

Cissé Seint, une grande icône du parti RHDP qui dit « NON » à un troisième mandat de Ouattara et réclame des poursuites judiciaires contre des membres du Comité d’experts de la Constitution. « Je ne m’oppose pas à la candidature du président Alassane Ouattara parce que je veux juste me jouer « les rebelles ». Mes arguments pour dire non au président sont très bien solides ».

Comme raisons, il a brandi : « Un : mon Président m’a toujours dit qu’il est un homme d’honneur et qu’il faisait toujours ce qu’il disait. Il n’est pas menteur. Deux : Cissé Bacongo qui est son conseiller juridique et qui est co-rédacteur de la constitution de 2016 à travers plus de dix vidéos sur des chaînes de télévisions différentes a affirmé que papa ne peut plus être candidat. Les preuves sont là ».

« Trois : Ouraga Obou, « le chef » de ceux qui ont rédigé la constitution dit que la constitution de 2016 interdit au président Alassane Ouattara d’être candidat. Quatre : le ministre de la justice de Côte d’Ivoire, M. Sansan Kambilé, qui a affirmé haut et fort devant l’Assemblée nationale de notre pays qu’il est IMPOSSIBLE au Président Alassane Ouattara d’être candidat », a-t-il ajouté. Cinquième et dernière raison, selon lui : « Le gouvernement de Côte d’Ivoire lui-même avec preuve écrite à écrit que le Président ne pouvait plus briguer de mandat.

Mon opinion changera quand M. Adou Richard, procureur de la République (s’il l’est encore) arrêtera Cissé Bacongo, Ouraga Obou et le ministre Sansan Kambilé pour avoir menti à des millions d’Ivoiriens ».

Le verdict de la cour constitutionnelle très attendu

En Côte d’Ivoire, les partis politiques de l’opposition contestent farouchement la candidature du président Alassane Ouattara à la présidentielle pour briguer un troisième mandat, estimant qu’elle est « illégale » et « anticonstitutionnelle ». En revanche, la mouvance soutient que cette candidature est conforme à la constitution actuelle du pays.

Dans ce contexte de controverse, les regards sont tournés vers la cour constitutionnelle qui va juger de la constitutionnalité de cette candidature dans les tout prochains jours.

Most Popular

Covid-19, Point du Jour: 24 nouveaux cas positifs et 06 cas graves

Le ministère de la santé et de l’Action sociale a fait le point ce samedi 17 Octobre 2020, pour informer l’évolution de la maladie...

Emigration clandestine: 25 candidats interceptés à Kébémer

Au total 23 candidats à l’émigration clandestine dont un mineur de 14 ans, en partance pour l’Espagne, ont été interpellés par la brigade de...

Kaolack: 5 personnes tuées dans un accident

 La route a encore fait des dégâts. En effet, un accident d’une rare violence, qui s’est produit ce vendredi en plein centre de ce...

Guinée : Cellou Dalein Diallo, bloqué chez lui par…..

Le domicile de l’opposant Cellou Dalein Diallo a été encerclé par les éléments des FDS en ce début d'après-midi. Sur sa page FACEBOOK, M. Diallo...