Mis en examen en France pour corruption liée à des cas de dopages en Russie, Lamine Diack est sorti de son mutisme assourdissant. Quelques heures après les informations de l’Agence France presse selon lesquelles le parquet national financier (PNF) réclame le renvoi au tribunal de l’ex-patron de l’athlétisme mondial et de son fils Papa Massata Diack, il a fait une sortie médiatique.

Interpellé par nos confrères de E-media repris par LeQuotidien, l’ancien président de l’Iaaf se dit prêt à affronter cette nouvelle donne. «C’est à ça qu’on devait aboutir (renvoi en correctionnel). Je fais face depuis plus de trois ans et demi. Maintenant, je me prépare au procès. Je suis serein», déclare-t-il.

Pour rappel, Lamine Diack et son fils Massata sont considérés par la justice française comme les acteurs clés d’un système de corruption pour couvrir des cas de dopage en Russie. Massata Diack n’a jusque-là pas été entendu par la justice française. Et il continue toujours, depuis Dakar, de clamer son innocence. Aujourd’hui, le PNF demande qu’il soit jugé pour «blanchiment en bande organisée», «corruption active» et «complicité de corruption passive».

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.