Une centaine de tombes profanées, des monuments funéraires, des décorations, ornements en aluminium installés dans les différents mausolées dérobés. Les faits, informe l’Observateur, ont eu lieu au cimetière Bakhiya de Touba. Les mausolées de la mère de Serigne Abdou Karim et celui du secrétaire particulier de Serigne Fallou n’ont pas été épargnés.

Deux jeunes, un tailleur et un peintre, ont été pris en flagrants délits de vols d’objets funéraires à l’intérieur des cimetières Bakhiya de Touba. Au terme de leur garde à vue, les deux présumés voleurs ont été déférés au parquet de Diourbel avant d’être placés sous mandat de dépôt. La recrudescence de vols d’objets funéraires dans les cimetières de Bakhiya pose avec acuité la question de son défaut d’éclairage mais aussi celle relative à l’insécurité constante qui y règne.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.