L’atmosphère à Conakry est de plus en plus sous tendu. Après les vagues de manifestations, l’arrestation des leaders de la contestation et l’incursion des forces de l’ordre dans certains domiciles, voilà que certains leaders de l’opposition sont ciblés.

Dans un entretien accordé à TV5 monde, Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), fait savoir qu’ »un arsenal de véhicules militaires et des dizaines d’agents en armes bloquent tous les accès. Personne ne peut entrer ni sortir de ma maison ».

A l’en croire, la Guinée est actuellement »une dictature que je définis par la négation du droit. Le pays ne fonctionne pas avec les lois de la République. Il fonctionne avec les agendas cachés du président Alpha Condé ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.