Can 2019: Mbaye Niang aurait retrouvé des gris-gris sous son lit

L’accusation porte les empreintes du journaliste sportif Amédine Sy. Dans un entretien accordé à la chaine «Pikini Production», repris par L’AS, l’administrateur du site «sports221.com» a évoqué des problèmes de maraboutage lors de la Can 2019 en Egypte.

Il a donné l’exemple de l’attaquant Mbaye Niang qui aurait trouvé des gris-gris sous son lit. «Ces joueurs qui sont nés en France, en venant en équipe nationale, ont besoin de protection. Quand, Mbaye Niang a démarré la compétition et que cela ne marchait pas, il a commencé à se poser des questions. Un jour, alors qu’il n’était pas aux entraînements, il a trouvé des gris-gris sous son lit. S’il reste sept matches sans marquer de but, cela pourrait s’expliquer», a soutenu le journaliste.

A en croire Amédine Sy, chacun est libre d’avoir ou de croire à un marabout. «Mais, il faut solliciter ses services pour se protéger. L’échec de Mbaye Niang, c’est aussi l’échec du Sénégal. Je tenais à le dire, car j’ai eu cette information pendant la Can, mais j’ai agi en responsable en faisant la rétention pour éviter de vicier l’ambiance», a-t-il fait savoir.

Pour Amédine Sy, cette affaire doit être tirée au clair. «La campagne est terminée. Nous devons en parler et que le coupable soit identifié. Cela permettra d’éviter ces choses à l’avenir. Ceux qui sont dans la Tanière savent très bien ce qui se passe là-bas. Les dirigeants le savent. Mais parfois, ils vont nier, car voulant protéger les uns et les autres. Nous aussi, nous savons ce qui s’y passe», soutient-il.

Pour lui, c’est la seule manière de mettre fin à ces pratiques. «On ne doit pas privilégier l’intérêt personnel, en laissant de côté l’intérêt national. C’est le Sénégal qui prime devant tout. Je sais que ce n’est pas une première, mais que les gens s’attaquent à ce problème pour de bon. Je suis vraiment choqué du cas de Mbaye Niang», a-t-il ajouté.

Le coupable n’a pas encore été identifié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.