FOOTBALL ET LA VAR

Fin des polémiques et des décisions litigieuses à la Coupe d’Afrique des Nations : l’arbitrage vidéo va rentrer en vigueur mercredi et jeudi pour les quatre matches au programme. Ainsi, Algérie-Côte d’Ivoire, Bénin-Sénégal, Nigéria-Afrique du Sud et Maadagascar-Tunisie seront soumis au VAR.

Si la CAF avait annoncé avant le début de la compétition que l’utilisation de la vidéo pour les décisions litigieuses serait utilisée pour la première fois de l’histoire dans une CAN, l’instance du football africain a aussi précisé que sa mise en place ne serait effective qu’après les huitièmes de finale.

« C’est une mesure de prudence, avait annoncé Ahmad Ahmad avant le début du tournoi. Quand vous voyez les différents pays qui utilisent la VAR, ils ne se précipitent pas d’aller dès le début. C’est une technologie que beaucoup de gens n’utilisent totalement pas encore. Au début, c’était prévu pour les demi-finales, mais nous avons exigé qu’il faut aller un peu plus en avant. Le comité exécutif a décidé pour les quarts de finale, pour que ce soit une réussite. »

Même si l’utilisation de la Var est loin de faire l’unanimité au sein du monde footballistique, pour cette Can on s’attend que celle-ci répond aux attentes escomptées et à ses futurs utilisateurs.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.