Burkina Faso: Une attaque dans une mosquée fait plusieurs morts

Les attaques terroristes deviennent fréquentes au Burkina Faso. Ces attaques qui jadis visaient des lieux profanes et autres jugés impies tendent de plus en plus à se produire sur des lieux de culte, même musulmans. Ce vendredi soir, c’est une mosquée qui a été attaquée au pays des hommes intègres. L’attaque a eu lieu dans le nord du pays, à Salmosi, une localité située à une vingtaine de kilomètres de Gorom-Gorom.

« Des individus armés ont attaqué la grande mosquée de Salmossi entre 19 h et 20 h », a confié à l’Agence France-Presse un agent de sécurité. Une attaque qui est survenue en un jour de grande prière et à l’heure de la prière du soir pour laquelle des fidèles s’étaient rassemblés dans le lieu saint. Le bilan de cette attaque fait état de 16 morts et de deux blessés graves. Treize personnes seraient mortes pendant l’attaque et trois autres sont décédées des suites de leurs blessures. Des morts qui vont s’ajouter à la longue liste de décès liés aux attaques terroristes dans le pays. Plus de trente personnes y ont perdu la vie dans des attaques depuis le début du mois de septembre.

Les habitants de Salmosi préfèrent s’enfuir

Certaines populations de Salmosi ont préféré prendre la poudre d’escampette de peur qu’ils ne soient les prochaines victimes. Beaucoup sont arrivés à Gorom-Gorom où les populations locales les ont hébergés pour le moment. Le pays de Thomas Sankara vit au gré des attentats terroristes depuis le début de la crise des islamistes au Mali. Le nord du pays fait frontière avec le Mali et est souvent la cible des attentats terroristes. La multiplication des attentats terroristes dans la région inquiète les autorités burkinabè ainsi que la CEDEAO qui craint que les attentats ne se répandent dans la sous-région ouest-africaine.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.