ouattara parle de kémi séba

Le procès en appel opposant la BCEAO au président de l’ONG Urgences Panafricanistes Kemi Seba, pour destruction de billet de banque a été  reporté au 2 Septembre 2019. Il est reproché à Kemi Seba d’avoir brûlé un billet de 5 000 F CFA lors d’un rassemblement, le 19 août à Dakar.

Incarcéré à la prison de Rebeuss, à Dakar, comme un autre membre (sénégalais) d’Urgences panafricanistes, Kémi Séba devait comparaître jeudi 12 Juillet 2019  devant le tribunal des flagrants délits. Mais ce procès n’aura finalement pas lieu:  » nous avons appris par le biais de l’avocat Maître Cheikh Khoureychi Ba, que le procès en appel que nous intente la BCEAO au sujet du billet de Franc CFA brûlé en 2017 a été finalement reporté au 2 Septembre »peut-on lire sur la page Facebook l’activiste panafricain.

De plus, l’activiste Franco-béninois indique qu’aucune convocation ne lui a été transmise. « Précisons qu’aucune convocation n’a été transmise dans notre camp, que ce soit à nos avocats, à notre camarade Bentaleb Sow, ou à moi-même ».

« Autorisez-moi à rentrer sur le territoire sénégalais »

« Je me rendrai au procès à Dakar, quand bien même j’étais interdit de séjour au Sénégal » avait fait savoir le Béninois lors de l’annonce de l’appel interjeté par la Bceao. « Autorisez-moi à rentrer sur le territoire sénégalais pour assister à mon propre procès. Et vous finirez par comprendre que certaines personnes sachant œuvrer pour le bien ne peuvent craindre la justice des Hommes », peut-on lire la déclaration faite par Kemi Séba visiblement déterminé à l’avènement de la vérité dans cette histoire qui aura marqué un tournant décisif dans la lutte anti-CFA et contre la France-Afrique.

Pour rappel, interpellé le vendredi 25 août 2017 sur une plainte de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest après qu’il ait incinéré publiquement un billet de 5.000 Fcfa, Kemi Séba, avait été placé sous mandat dans la capitale sénégalaise. À l’issue d’un procès en flagrants délits au tribunal de Dakar, le président du tribunal a prononcé mardi 29 août la relaxe de Kémi Séba.

Après cet acquittement en première instance, Stellio Capo Chichi de son vrai nom a été poursuivi en appel par la banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Enregistré lundi 29 avril 2019 à la barre de la Cour d’appel de Dakar, le procès en appel avait ainsi été renvoyé au 12 juillet 2019 avant d’être cette fois-ci reporté au 2 Septembre 2019.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.