Home A la une Au Sénégal, des jeunes dénoncent la gestion de fonds alloués à la...

Au Sénégal, des jeunes dénoncent la gestion de fonds alloués à la lutte contre l’immigration clandestine

SENEGAL – Depuis plusieurs années maintenant, l’Afrique est frappé de plein fouet par une crise migratoire. De nombreux jeunes gens issus du continent, sans perspectives d’avenir décident de prendre le chemin de l’exil. Ils sont ainsi des milliers à tenter la périlleuse traversée de la mer Méditerranée pour regagner l’Europe. Tous les pays africains sont frappés par l’immigration clandestine mais le phénomène est assez récurrent en Afrique de l’Ouest. Cette zone de l’Afrique est confrontée à de nombreux défis sur le plan sécuritaire, social, économique, ce qui ne favorise pas l’émergence de conditions favorables à l’épanouissement des jeunes. Ces derniers jours par exemple au Sénégal, de nombreux jeunes candidats à l’immigration ont malheureusement péri en mer alors qu’ils tentaient de rejoindre des terres plus favorables, propices à la construction d’un avenir meilleur. Face à ces différents drames qui frappent le pays de la Teranga, les premières autorités avaient décidé de mettre en place des fonds spéciaux afin d’aider les jeunes qui ont échoué dans leur projet d’exil à se réinsérer sur le plan socio-économique. Tout récemment, des jeunes migrants, de retour au pays, réunis au sein d’une association de ressortissants de Tambacounda ont donné de la voix pour dénoncer une situation fort déplorable.

La lutte contre l’immigration clandestine, un fiasco au SENEGAL

Ces jeunes se sont insurgés face à la gestion des structures qui doivent œuvrer dans la lutte contre l’immigration clandestine. Pour Ibrahim Diawara, président de l’association des migrants de retour/ Ressortissants de Tambacounda, il est inadmissible que les fonds loués à la lutte contre l’immigration clandestine soient détournés à d’autres fins. Pour Ibrahim Diawara, ceux qui doivent bénéficier de ces fonds (migrants de retour et futur candidat à l’aventure) sont purement et simplement oubliés. « Nous sommes une association de plus de trente personnes, toutes des migrants de retour. Cependant, nous n’avons jamais bénéficié d’aide ou d’accompagnement de la part des structures ou organisations en charge de la question. C’est ahurissant » a indiqué Ibrahim Diawara au cours d’une conférence de presse. Le jeune homme a insisté sur le fait qu’il existe des programmes de réinsertion pour les jeunes mais que malheureusement, certaines personnes ressources détournent cet argent à des fins purement égoïstes. Ibrahim Diawara estime que ces fonds doivent être mis à la disposition des personnes qui sont véritablement concernées par la question de l’immigration. Si c’est le cas, le jeune homme estime qu’un grand pas sera fait dans la lutte contre l’immigration clandestine.

AMOS TRAORE

Most Popular

Aux Etats Unis, des prisonniers font parler leurs cœurs en venant en aide à un Etudiant

Des détenus de la prison de Soledad dans l'État de Californie aux États-Unis, ont été les auteurs d'un geste plein d'humanisme. Ces prisonniers ont...

Ces huiles essentielles parfaites pour la peau noire

Sur le continent africain, les produits de beauté et de bien-être ont la cote. La gent féminine notamment, est très friande des produit cosmétiques....

Real Madrid: Zidane refuse de démissionner

Le coach de Real Madrid Zinedine Zidane est dans la tourmente. Battu hier, par le Chakhtar Donetsk (2-0) en Ligue des Champions, Zidane a...

Lionel Messi lourdement sanctionné après son hommage à Diego Maradona

Lionel Messi a tenu a rendre un hommage vibrant à Diego Maradona. Mais pour avoir enlevé son maillot, “La Pulga” fait encourir une amende...