Le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance s’est réveillé, hier, dans la torpeur, et pour cause. Celui qui, en 2017, s’est autoproclamé secrétaire général du Mfdc, a été abattu par des hommes armés, à bord de motos Jakarta. Abdou Elinkine Diatta a été, froidement, tué, au milieu d’une cérémonie traditionnelle.

SourceA replonge ses lecteurs dans les dernières sorties médiatiques d’Abdou Elinkine Diatta et au détour desquelles, il a convaincu plus d’un qu’il n’était pas un enfant de chœur à l’égard de ses cibles, qu’il adorait pulvériser. Le canard remet au goût du jour, les rafales tirées, en 2016, par le défunt sur Macky Sall, Robert Sagna, Abdoulaye Baldé, Doudou Ka…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.