La vie est souvent rose pour certains. Les facilités de cette vie mondaine acquises à travers la proximité de parents et amis proches du pouvoir, peuvent pousser à s’engager dans les travers et marcher en dehors des règles et normes sociétales. L’approche d’un des frères de la Première Dame Marième Faye Sall, Makhary Faye, semble être dans cette catégorie.

L’homme est recherché par la Brigade de la Gendarmerie de la Foire pour avoir vendu un terrain d’un périmètre important à côté de l’Aéroport Blaise Diagne (AIBD), au vieux Ndongo Fall, opérant dans le transport d’ordures et gros porteur. Le montant de la transaction financière du terrain vendu est de 200 millions de FCfa. Ce qui est rocambolesque et effarant dans cette histoire, le terrain vendu en question, n’appartient pas à sieur Makhary Fall qui lui en avait promis la régularisation.

Et pourtant dans la zone, dont l’arnaque foncière s’est produite, il a été donné de voir un communiqué d’alerte des autorités aéroportuaires sur la récurrence des faits et gestes des arnaqueurs des temps modernes. Mais que faire des interdits ou à quoi servent les interdits ? Une question que la source de Leral, ne cesse de se poser. Dans cette affaire d’arnaque préméditée, Makhary Faye a usé de subterfuges assez subtils pour ferrer sa proie.

Après avoir encaissé l’argent de la transaction foncière, c’est-à-dire les 200 millions de FCfa, Makhary avait promis de tout faire pour faciliter au vieux Ndongo Fall, l’obtention de ses papiers de bail en bonne et due forme. Mais, malheur au vieux Fall, qui n’y a vu que du feu.

Aux dernières nouvelles, selon nos confrères de Leral, des tractations sont en train d’être menées pour étouffer et diligenter en douce l’affaire au niveau de la Gendarmerie où Makhary Faye est en train d’attendre une main « invisible » et « imprévisible.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.