SALL MAIRE DEDAKAR

Pétrole et gaz, fer de la falémé, le mouvement And Dolèl Khalifa dit regretter la sortie du procureur Serigne Bassirou Guèye qui a lavé à grande eau le frère du président, Aliou Sall, maire de Guédiawaye.

Pour ces derniers, tôt ou tard, cette affaire sera tirée au clair et l’argent des contribuables sénégalais sera restitué. Selon Babacar Diop, Aliou Sall peut, pour le moment, bénéficier de la protection de son frère président de la République ; mais pas pour longtemps.

«Nous savons tous que ce pouvoir est composé de voleurs. On les a accusés de tout et jusqu’à présent ils n’arrivent pas à apporter la contradiction au plan juridique, aucunes preuves pour démentir les accusations portées à leur endroit». Il s’exprimait en marge d’une rencontre des délégués des 45 départements du mouvement Adk  réunis à Dakar.

Interpellés sur la question du statut de l’opposition, il parle de détail. Selon lui, il s’agit d’une ruse du président pour mieux diviser et affaiblir l’opposition. «Je me demande comment ils pourraient statuer sur la question du statut de l’opposition. Qui peut me dire, sur les 20% de Idrissa Seck, combien de pourcent il détient ainsi que les autres ? Les gens sont allés en coalition, donc on ne peut pas définir avec exactitude le résultat de chacun des partis. Et puis, n’oubliez pas que c’est 35 partis qui ont accompagné Idrissa Seck lors de la dernière présidentielle. C’est impossible, et je pense que c’est de la diversion que Macky Sall organise pour diviser l’opposition ; et cela, nous ne devons pas l’accepter».

Le mouvement, avec à sa tête son coordonnateur, Babacar Diop, a mis à profit cette assemblée générale pour réaffirmer sa volonté de porter Khalifa Sall à la magistrature suprême en 2024.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.