Le nouveau président algérien Abdelmadjid Tebboune a prêté serment ce jeudi 19 décembre à Alger devant plusieurs personnalités venues des pays voisins. Il succède à Abdelaziz Bouteflika, président déchu par la rue et l’armée en avril dernier.

Le président élu Abdelmadjid Tebboune a prêté serment ce jeudi devant les représentants des grandes institutions de la Républiques selon l’article 90 de la Constitution, promettant de protéger le peuple algérien, consacrer les libertés, la justice et les intérêts suprêmes du pays. A 74 ans, il prend officiellement les rênes d’une nation en pleine crise sociopolitique. Il débute donc un mandat de cinq ans à la tête de l’Algérie et aura la lourde charge d’opérer des reformes politico-constitutionnelles pour relancer le pays.

Élu dès le premier de la présidentielle du 12 décembre dernier avec 58,13% des voix selon les résultats officiels du conseil constitutionnel, l’ancien premier ministre a dirigé plusieurs départements ministériels sous l’ancien régime. A la proclamation des résultats, Abdelmadjid Tebboune a appelé au dialogue tendant la main au mouvement de contestation Hirak.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.