le parti au pouvoir annule la conférence nationale

En Algérie, le Conseil constitutionnel s’est réuni ce mercredi 03 mars à Alger, pour constater, conformément à la Constitution, la « vacance » de la présidence de la République. Une décision qui fait suite à la démission la veille, du président Abdelaziz Bouteflika, a annoncé l’agence de presse officielle APS.

Une fois constatée, le Conseil constitutionnel doit transmettre un acte de « vacance définitive » au Parlement, selon la Constitution. C’est le président du Conseil de la Nation, Abdelkader Bensalah, qui est chargé par la Constitution d’assurer l’intérim pendant trois mois.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.