bouteflika renonce à briguer un 5e mandat

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, confronté depuis deux semaines à une contestation inédite en 20 ans de pouvoir, a annoncé ce lundi renoncer à briguer un 5e mandat et le report sine die de la présidentielle prévue le 18 avril.

Dans un message à la nation publié par l’agence officielle APS, il précise que la présidentielle aura lieu « dans le prolongement » d’une conférence nationale » chargée de réformer le système politique et d’élaborer un projet de Constitution d’ici fin 2019.

Le 3 mars dernier, l’actuel président algérien avait pourtant affirmé qu’il maintenait sa candidature à un cinquième mandat malgré la contestation qui agitait les rues d’Alger.