Pays menacé par la famine Sénégal dans la zone rouge

Après avoir déclaré l’état d’urgence, le Président de la République a débloqué 69 milliards de Fcfa pour renforcer l’aide alimentaire d’urgence aux populations vulnérables. Et hier en conseil des ministres, le gouvernement a procédé à la répartition de ce montant.

Selon L’Observateur de ce jeudi, 146.000 tonnes de denrées alimentaires seront distribuées aux familles ciblées et chacune d’elles recevra deux sacs de 50 kg, 10 litres d’huiles, 10 kg de pâtes alimentaires et un paquet de 18 savons de 300 grammes.

Ces denrées vont coûter à l’État entre 60 et 65 milliards Fcfa. Le reste de l’enveloppe des 69 milliards va servir à la prise en charge des frais liés à la distribution des vivres. Nos confrères d’ajouter également que l’Etat réfléchit également à une gratuité des factures d’électricité pour la tranche sociale.

Mais précise le journal, les villes de Dakar, Pikine, Rufisque et Thiès seront exclues de l’aide alimentaire d’urgence destinée aux populations vulnérables. Ce en raison de leur statut. Les vivres sont exclusivement réservés aux 553 communes du Sénégal. Une proposition validée par le Président de la République.

Laisser un commentaire