barthélémy dIAS

Le maire de Mermoz-Sacré Cœur retourne, ce matin, au tribunal. Barthélémy Dias fera face au juge de la Cour d’appel de Dakar pour être rejugé dans l’affaire de  la mort de Ndiaga Diouf tué en 2011 lors de l’attaque de sa mairie. Une affaire dans laquelle, rappelle Enquête, Barthélémy Dias et 12 personnes avaient été arrêtées et jugés. Lors du premier jugement, le parquet avait requis 10 ans de prison contre lui. Il a été finalement condamné à deux ans de prison, dont 6 mois ferme, pour le meurtre du jeune plombier et lutteur.

Les griefs retenus contre lui et ses co-prévenus étaient : coups mortels, coups et blessures volontaires, détention d’arme sans autorisation administrative, menaces verbales de mort et rassemblement illicite suivi d’actions diverses.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.