Le Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD) est un établissement public à caractère administratif dont le but est d’assister les étudiants sénégalais et de réglementer les prestations versées aux bénéficiaires des œuvres universitaires.

Son nouveau Directeur général, Monsieur Abdoulaye SOW, sur qui le Président Macky SALL fonde  beaucoup d’espoir pour la pacification de l’espace universitaire, a un grand défi à relever à la tête de cette importante direction qui demande à la fois un management transversal et un management humain qui nécessitent chez le manager une capacité de travailler en équipe et une intelligence relationnelle dans la gestion de l’équipe.

L’espoir est permis, car le Président Macky SALL a fait un excellent choix en misant sur cet homme qui s’est forgé dans le mouvement associatif où il a gravi tous les échelons en passant par le navetane, le football amateur, le football d’élite  où il a occupé les plus hautes fonctions, notamment celles de président de son club de ville, Kaffrine Fc, président de la ligue de football amateur et deuxième vice président de la fédération sénégalaise de football.

Son passage aux cycles A et B à l’Ecole nationale d’Administration option administration générale, fait de lui un des cadres administratifs les plus émérites de ce pays.

Abdoulaye SOW est aussi un homme politique de dimension exceptionnelle.

Ce dernier avait fini de répondre à la main tendue du Président Macky Sall en rejoignant l’APR où il a amené une plus-value incontestable aussi bien à l’échelle nationale qu’à l’échelle de son département d’origine, Kaffrine. Dans son fief du Ndoucoumane, il a fait et continue de faire un travail important pour l’élargissement des bases de l’APR.

Ces premiers jours à la tête du COUD et les différents discours qu’il a tenus au sein de l’espace universitaire où il demande aux étudiants et à tous les employés de l’accompagner dans sa mission sacerdotale qui consiste à améliorer le cadre de vie des étudiants ont suffi de prouver ses ambitions de réussir sa mission.

Pour ce faire, il appelle à une concertation et un dialogue permanents  avec tous les acteurs du monde universitaire.

Mais ce dialogue et cette concertation ne sauraient être un frein à la rigueur qu’on lui connaît et qu’il a commencé d’exercer pour le désencombrement de l’espace universitaire, transformé en plusieurs endroits en marchés publics.

Le bon capitaine d’équipe qu’il est, pour user de la métaphore de l’équipe de football, compte sur ses coéquipiers pour gagner le match de la pacification et de l’amélioration du cadre de vie des étudiants.

 

(L’homme qu’il faut à la place qu’il faut).

Ndeme Ndiaye

Coordonnateur des Jeunes volontaires de Kaffrine

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.