Moustapha Diakhaté barre la route à Moussa Bocar Thiam

Face à Pape Alé Niang, Moustapha Diakhaté, responsable à l’Alliance pour la République (Apr) et ancien président groupe parlementaire Benno bokk yakaar, est largement revenu sur le débat autour d’une troisième candidature du Président Macky Sall. Sans gants, il clame qu’il est appelé à respecter la Constitution qui a déjà limité les mandats à deux.

Revenant sur la déclaration faite par le Président Macky Sall lors de sa conférence de presse tenue au palais de la République, le 31 décembre dernier, Moustapha Diakhaté n’a pas cherché une réponse très longue. En effet, il a défendu sans détours que le chef de l’Etat n’avait pas à donner cette réponse consistant à dire «ni oui, ni non» à propos d’une éventuelle troisième candidature. «En tout cas, cette déclaration pousse à se poser des questions. Mais, ce qui est sûr, certain et constant, la Constitution le pousse à répondre directement par « non ». Donc, il ne peut pas briguer une troisième candidature, car, encore une fois, la loi est claire sur le sujet».

Poursuivant ses propos, il défend : «La Constitution est au-dessus de tout le monde. En parlant des probables positions dans notre camp, il doit donc se dire que des personnes sont avec moi sans croire en ce que je fais pour faire avancer le Sénégal». Signalant qu’ils ont «beaucoup travaillé pour avoir des conquêtes démocratiques», à ses yeux, «le Président Macky Sall doit faire beaucoup d’efforts en matière de consolidation de la démocratie et des acquis démocratiques et fournissant la réponse qu’il faut et qui est dire, « oui, je vais respecter la Constitution »».

Laisser un commentaire