Accueil / Culture / Wiri wiri, No stress, Assassin, Mbathio et Tass sa cheveux: Trucs et astuces des femmes (Vidéo)

Wiri wiri, No stress, Assassin, Mbathio et Tass sa cheveux: Trucs et astuces des femmes (Vidéo)

La vente de l’encens (thiouray) est devenue trés prisée ces temps ci. La fraîcheur qui prévaut à DAKAR ces temps-ci oblige les femmes à en acheter.

La vente du Thiouray était jadis la chasse gardée des femmes « loabé ». Elle est devenue depuis quelques temps, l’affaire des hommes aussi. Ils sont nombreux les hommes aux marché HLM, qui exercent divinement bien ce métier. A la créativité débordante, ils sont à l’origine de la création de noms de marques de Thiouray et autres appellations, à la fois très évocateurs de sensualité et d’érotisme débridé .  L’art de vendre ces produits pour femmes, mais pour un usage mixte n’a plus de secret pour eux.

Votre site est allé à la rencontre de ces gourous de la chose érotique et sensuelle pour en savoir d’avantage.

Jeune vendeur, Modou Lô nous montre fièrement l’arsenal de séduction qu’il propose aux femmes. Sans complexe il nous  montre les  wiri wiri, no stress, mbéguél, diamila, dadjima, rimbi rimbi, assassin et autres armes de destruction massive. Il nous explique qu’ils ont besoin de jouer sur l’imagination de la femme pour vendre leurs produits. Point de notices ou autres descriptions écrites. Il faut dés le premier coup, faire rire la femme, susciter son imagination et lui montrer que le produit pourrait contribuer à lui faciliter sa gymnastique nocturne, nous explique-t-il. Modou Lo propose également, des nuisettes. Chaque femme a sa préférence, ses couleurs et l’étendue de ce qu’elle veut montrer. Les nuisettes Mbathio et Tass Sa Cheuveux font le buzz actuellement.

Les vendeurs de Thiouray ne se limitent pas seulement à l’encens, ils proposent à coté des ceintures de perles à orner les reins avec leur douce musique de cliquetis de perles.

La clientèle est mixte, femmes, hommes, marié (e)s ou célibataires. Les filles (cherchent mari) sont, nous dit-on de très bonnes clientes.   Il arrive aussi que des messieurs viennent faire leurs emplettes en toute discrétion nous renseigne Mory Ndiaye.

En réalité, ces hommes vendeurs de Thiouray, sont devenus aujourdhui,  à la fois des confidents et surtout des coachs matrimoniaux, détenteurs du trésor caché de la volupté et de l’érotisme à la sénégalaise.

Youm Diop étudiante à l’UCAD trouvée sur place nous parle de l’importance du Thiouray. Elle permet de neutraliser les  mauvaises odeurs notamment le Gowé nous dit-elle. Cet homme marié Issa Dieng assis derrière  son comptoir se dit être un adepte de ces produits. Sa femme ne manque jamais d’en faire bon usage à la maison, il n’éprouve aucune gêne pour cela.  Il pense que ces produits raffermissent les relations du couple. Il ne rate jamais l’occasion d’en acheter pour sa femme qui vit actuellement à Touba.

Le Thiouray est aujourd’hui un efficace  moyen de séduction, dans notre société. Cette substance odorante, obtenue à partir d’un mélange de résine d’arbre et d’autres fragrances est l’arme fatale pour dompter hommes dans le calme bruyant d’une nuit torride. C’est une preuve de plus pour montrer la coquetterie, l’élégance la beauté de la femme sénégalaise.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Jongoma

Comment le courtier Babacar Diouf s’est passé pour un magistrat pour épouser 13 jongoma

«  Je suis la 13ème  femme qu’il a épousé via ses mensonges », ...