Accueil / Faits Divers / Vidéo: seneporno fait encore des ravages.
seneporno

Vidéo: seneporno fait encore des ravages.

Mais qui se cache derrière seneporno.com ? Selon les informations de Libération, la Division des investigations criminelles (DIC) a enregistré plusieurs plaintes visant ce site qui est en train de faire beaucoup de dégâts. Par on ne sait comment, ses animateurs se retrouvent avec des vidéos compromettantes sur des Sénégalais et Sénégalaises.
L’affaire O. Dieng en est la preuve s’il en était besoin encore des agissements de seneporno. Que s’est-il exactement passé ?

Le 12 juillet 2017, Mme O. Dieng a porté plainte devant la DIC. Elle raconte avoir eu recours au nommé Momar Diop pour des soins médicaux relatifs à sa peau. Celui-ci profitant d’une séance thérapeutique l’a filmé dans une position compromettante à son insu.

Laquelle vidéo finira par être dans la presse et sur le site seneporno. Lors de son audition, O. Dieng a expliqué avoir été informée de la diffusion d’une vidéo sur Internet et notamment le site seneporno dans laquelle elle était l’actrice d’une vidéo pornographique dénommée ‘’La sextape de O.Dieng dans un salon de massage à Béne Tally’’.

Dans la vidéo visionnée par Libération, on y voit la dame se faire masser par son « docteur » qui, subitement, commence à lui lécher le bas ventre… Après avoir visionné cette vidéo, elle s’est rappelée avoir requis les services d’un dermatologue dénommée Momar Diop pour le traitement de sa maladie de la peau appelée ‘’ndokhou ciiti’’ au courant de l’année 2011. D’après ses dires, le mis en cause qui a été requis l’a invitée à le retrouver dans son laboratoire pour un traitement efficace grâce à un produit spécial.

Là étant, le susnommé lui a demandé d’être à moitié nue pour la séance de traitement avant de lui appliquer un produit qui s’est révélé être un aphrodisiaque qui, au contact de sa peau, l’a rendue très excitée et ouverte aux caresses de M. Diop qui s’est mis d’abord à introduire son doigt dans son sexe puis à lui faire une fellation avant de la filmer à son insu.

Elle a précisé que le mis en cause a été interrompu par l’appel téléphonique d’une cliente arrivée non loin de son « laboratoire » alors qu’il s’apprêtait à entretenir une relation sexuelle avec elle pendant qu’elle était encore sous le contrôle des effets des produits aphrodisiaques qu’il lui a appliquée. Après la première publication de cette vidéo sur Walf Tv en 2016, elle déclare avoir rencontré Momar Diop pour tirer l’affaire au clair. Ce dernier pour toute réponse l’a menacée avec un pistolet qu’il a posé sur la table pour l’intimider.

Il lui a ensuite laissé entendre avoir perdu son appareil dans lequel était stocké la vidéo et qu’il avait pris des dispositions mystiques et judiciaires car en plus d’être « docteur », il serait aussi un homme de loi.

En vérité, Momar Diop qui se faisait pompeusement appelé docteur est un technicien de santé diplômé de l’Entso et ne détenait aucune autorisation pour l’ouverture de son cabinet. Il se prévalait d’une carte import-export pour la vente de ses produits. Quant à son laboratoire, il s’agissait d’une pièce aménagée dans son domicile à Béne Tally.

A vrai dire, O. Dieng n’est que la face visible de l’iceberg puisque le « docteur » aurait fait plusieurs victimes abusées et filmées

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

XALASS du mercredi 13 Décembre 2017 sur RFM

XALASS du mercredi 13 Décembre 2017 sur RFM Commentaires