Accueil / une / Thank God It’s Friday (TGIF) : Coups et Coûts d’éclat d’une présidence

Thank God It’s Friday (TGIF) : Coups et Coûts d’éclat d’une présidence

Jamais mandat présidentiel n’a été si jalonné de coups et coûts d’éclat, la faute à un système politique qui n’incite point au travail et à la sobriété dans les dépenses. En effet un système hyper présidentiel à deux mandats entraîne de nombreux calculs électoraux et par conséquent de nombreuses dérives. Le président élu pense automatiquement à sa réélection au lieu de penser à la transformation structurelle du pays et à la reconstruction de ses  fondations en ruines. Le président se fait voter un budget trésor de guerre pour les besoins de sa campagne électorale. Toutes nos difficultés trouvent une explication dans ces incongruités.

C’est  le coup d’éclat le plus récent qui est  inquiétant avec ce pouvoir qui se voile en donneur de leçon sur le plan géostratégique en s’érigent en gendarme du monde pour bloquer la colonisation juive en terre de Palestine. Le coup est osé vu la puissance de l’adversaire qui est en face. J’ose espérer que  notre Rambo national a les reins solides et les forces de résister. Le Sénégal a toujours essayé de se faire voir à l’international pour des raisons de  prestige illusoire alors que les priorités nationales sont loin d’être satisfaites.

La cour assidue faite aux cités religieuses du pays continue de plus belle avec le dernier coup d’éclat qu’est le généreux décret présidentiel sur le jour férié au lendemain de Noël.  C’est un électoralisme de mauvais aloi car on attend toujours l’impact de ces actes sur le développement économique d’un pays. La proactivité est plus efficace que l’improvisation calculée en politique. Pendant qu’on y ait pourquoi coopérer avec des pays musulmans qui bafouent sans cesse les droits de l’homme ?

Le coup d’éclat du limogeage ou de la radiation d’un fonctionnaire lanceur d’alerte en a surpris plus d’un commentateur. Le glaive du pouvoir n’a pas hésité à s’abattre sur les libertés fondamentales qui sont normalement garanties par la constitution. De telles pratiques sont de nature à accentuer le fossé entre les citoyens et leurs représentants et discréditer encore plus la politique. Le coup d’éclat de l’OFNAC et des dossiers sous le coude a définitivement décrédibilisé ce pouvoir aux yeux de tous les démocrates. Les coûts d’éclat dans l’octroi des marchés : CCABD, Cité de l’émergence, Building Administratif, Cité ministériel de Diamniadio, TER Dakar – AIBD et autoroutes qui valent plus de 1000 milliards sont entourés d’un lourd parfum de scandales. Tous ces coûts d’éclat ont comme dénominateur commun l’enrichissement d’amis proches ou  d’entreprises étrangères en grande partie. Les institutions inutiles et budgétivores qui ont été créées viennent gréver le budget national et appauvrir encore plus le pays.

J’espère que l’année 2017 verra une forte inflexion de cette politique destructrice pour le pays et l’avènement d’une nouvelle majorité de progrès qui remettra le Sénégal sur les rails. Excellent réveillon de la Saint Sylvestre à tout le monde et par avance excellente année 2017 pleine de santé, de paix, de bonheur et de réussite dans tous les projets. Jummah Mubarak  

Peps GUEYE

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Thank God It’s Friday (T.G.I.F.) : La RUPTURE est toujours attendue

La RUPTURE est toujours attendue dans notre société. Le pays s’enlise, les ...