Accueil / Société / Terrain de Dakar Dem-Dikk vendu à l’Apr : Mamadou Goudiaby demande des explications à Me Moussa Diop
mamadou goudiaby, dakar dem dikk, terrain, vendu, apr

Terrain de Dakar Dem-Dikk vendu à l’Apr : Mamadou Goudiaby demande des explications à Me Moussa Diop

Le directeur de Dakar Dem-Dikk a vendu à l’Apr un terrain appartenant à la société des transports en public. Un fait qui n’est pas du goût des travailleurs. Ces derniers soutiennent et dénoncent que Me Moussa Diop ne s’est pas concerté avec eux avant de prendre la décision sur cette question. D’ailleurs, ils ont envoyé une demande d’explications au Dg et au Conseil d’administration.

Le terrain vendu par la société Dakar Dem-Dikk devant abriter le siège de l’Apr n’a pas encore fini de révéler tous ses secrets. Le Secrétaire de l’Union démocratique des travailleurs de Dakar Dem-Dikk, Mamadou Goudiaby au micro de Rfm a montré toute son indignation face à cette affaire. D’ailleurs, il compte saisir le Directeur de leur structure Me Moussa Diop et le Conseil d’administration pour connaître les raisons de cette vente.

«La décision de morceler et de vendre une partie ou une parcelle qui est du patrimoine foncier Dakar Dem-Dikk nous a été imposée par la direction générale, le conseil d’administration. Quand on est sur le fait accompli,  d’une pareille décision, l’essentiel est que la préoccupation se trouve désormais ailleurs. C’est que la pérennité de l’entreprise à travers cette vente est assurée, mais aussi est-ce que les intérêts du patrimoine foncier des extraits ont été sûrement sécurisés. C’est là que que les intérêts se trouvent. Dés que la nouvelle est tombée puisqu’une partie doit être réservée à la mise sur pieds d’une permanence de l’Apr. Je crois qu’aucun membre de la direction générale ne l’a confirmé encore moins le comité directeur de l’Apr qui s’est borné à louer la pertinence de la création d’une permanence. Ce qui est normal, mais à notre niveau, nous avons écrit une lettre à la direction générale pour avoir des renseignements clairs par rapport à la création de cette permanence», s’indigne Mamadou Goudiaby.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*