Accueil / Economie / Ces scandales au Port Autonome de Dakar qui font que Cheikh Kanté n’est pas ministrable.
Cheikh Kanté

Ces scandales au Port Autonome de Dakar qui font que Cheikh Kanté n’est pas ministrable.

Cheikh Kanté a été nommé ministre au près du Président de la République Macky Sall, chargé du Pse. Pour expliquer cette nomination, le Chef de l’Etat soutient que le plan Sénégal Emergent compte beaucoup pour lui. Ainsi, il devient intéressant de s’intéresser au choix du Président Macky Sall. Cheikh Kanté est-il la personne indiquée pour mener le Sénégal à l’émergence.

Le passage de Cheikh Kanté au port de Dakar est peu reluisant. Au cœur de son bilan à la Direction du port,  Cheikh Kanté s’est illustré à travers une manière extraordinaire de distribuer l’argent, le contrat scandaleux avec Nécotrans et l’achat d’un immeuble à 17 milliards.

En effet, le port autonome de Dakar a été largué par ses concurrents. Le port de Lomé a un tirant d’eau de 18 mètres, pendant que celui de Dakar n’a que 13. Lomé accueille 1 million de containers par an, Abidjan  900 000 et Dakar 100 000. Pendant ce temps, l’ex Directeur Général du PAD n’a pas hésité à acheté un immeuble à 17 milliards quand il avait la possibilité de construire sur les terres du port une vrai tour à moins de 6 milliards.

Le plus scandaleux reste  la cession du terminal vraquier à Nécotrans sans appel d’offre à moins de 50 milliards pour 25 ans alors que Necotrans peut brasser facilement 9 milliards par an sur ce terminal.

Pis encore, rien n’a été respecté sur les promesses d’investissement au port. Les bateaux déchargent avec leurs propres grus et le quai n’a pas été approfondi. Le comble c’est que Nécotrans en difficulté quelques année plus tard a dû licencier 120 employés avant de mettre ses actions en vente, et plus tard racheter. Voila l’entreprise avec laquelle, Cheikh Kanté a contracté pour développer le port autonome de Dakar.

Ainsi, alors qu’il était nommé pour préparer l’avenir du port et la concurrence, en exploitant la position du Sénégal qui un atout naturel, le Directeur général sortant s’est illustré par des échecs. Dès lors, s’il est choisi pour mener le Sénégal à l’émergence, il y a de quoi s’inquiéter.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mame Mbaye Niang remet les clefs du département de la jeunesse à Pape Gorgui Ndong

La passation de service entre le nouveau ministre de la jeunesse Pape ...