Accueil / Politique / Procès: Vive passe d’armes entre le Procureur et Khalifa Sall

Procès: Vive passe d’armes entre le Procureur et Khalifa Sall

Le procès de Khalifa Sall bat toujours son plein. Aujourd’hui énième jour d’audience, le procureur de la République Serigne Bassirou Guèye a eu une passe d’armes avec le maire de Dakar, à la suite d’une observation qu’il a faite.

En effet, le procureur a demandé à Khalifa Sall pourquoi il dit que Yatma Diao a failli le faire pleurer. «J’ai dit que Yatma Diao a failli me faire pleurer, vu les conditions de détention dans lesquelles il se trouve», a rétorqué le maire. Serigne Bassirou Guèye de dire alors à Khalifa Sall: «c’est juste que…, je ne veux pas me mettre à repenser dans ma tête et qui m’empêcheront de dormir». Et Khalifa Sall de rétorquer: «Cela, je ne vous le fais pas dire, c’est vous qui le dites, si vous avez des problèmes de sommeil…».

Une réponse qui a eu l’effet d’irriter le procureur de la République. Qui s’emporte: «Celui qui a détourné, ce n’est pas moi…».

Les avocats de la défense, exaspérés par cette remarque du Procureur, sautent de leurs sièges pour rappeler au Procureur qu’il y a la présomption d’innocence que bénéficie à leur client. Serigne Bassirou Guèye revient alors sur ses propos pour dire qu’il n’a jamais accusé personne, mais qu’il a juste dit que c’est Khalifa Sall qu’on juge pour des faits de détournement et qu’il n’a rien dit d’autre.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*