Accueil / justice / Procès Khalifa Sall: Échanges houleux entre Défense et le Procureur

Procès Khalifa Sall: Échanges houleux entre Défense et le Procureur

La question de l’irrecevabilité de la constitution de partie civile a encore occupé les débats d’hier. Mais les avocats de Khalifa Sall rejettent la constitution de partie civile de l’Etat, tandis que l’agent judiciaire de l’Etat, qui pour sa part sollicite, l’irrecevabilité de la constitution de partie civile des conseils de la mairie, indique que c’est la défense qui les a invités dans le procès. Les débats vont se poursuivre d’ailleurs aujourd’hui.

«L’Etat n’a pas sa place dans cette affaire. Son seul intérêt, c’est d’avoir la tête de Khalifa Sall». C’est la conviction de Me Borso Pouye. Selon e conseil de Khalifa Sall, l’Agent judiciaire a eu à se constituer contre la ville de Dakar dans plusieurs dossiers. Elle en veut pour preuve l’emprunt obligatoire, l’affaire du Cinéma El Mansour et celle des ordures. Mais dans les affaires relatives à la commune d’arrondissement de Grand-Yoff, ou celle opposant Malick Faye au maire de Babathialène et celle opposant la ville de Dakar à Cheikh Niang, l’Etat informe-t-elle, a produit des arrêtés pour solliciter sa mise hors de cause au motif que les collectivités sont dotées de personnes morales et juridiques. «Ce sont des décisions qui excluent l’Etat», martèle-elle. Selon Me Pouye, l’Etat du Sénégal n’a pas sa place dans cette affaire.

Ce n’était pas l’avis du procureur de la République. «Il n’y a pas un seul territoire qui n’est pas dans la commune», a indiqué Bassirou Guèye. Ainsi, le Procureur n’a pas manqué de répondre Me Pouye. «Je n’ai pas intérêt à avoir la tête de Khalifa. Regardez-moi, j’ai la boule à zéro, je me rase tous les jours. J’ai horreur des têtes qui ont des cheveux», crache-t-il. Me Ndeye Fatou Touré lui rétorquera. «On attend le Procureur sur un débat technique. Nous n’avons pas laissé nos cabinets depuis des mois pour venir entendre des histoires de lit long, de lit court. On n’est pas là pour faire l’apologie des têtes rasées. Cela me fait mal de vous entendre vous exprimer de manière dévergondée».

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.