Assane Diouf a été libéré, hier, par le tribunal correctionnel de Dakar mais il reste en prison. Selon L’Observateur qui donne la nouvelle, Assane Diouf surnommé l’insulteur public ne sera libre que le 28 février 2019, soit 4 jours après la Présidentielle.

Le journal indique que la justice le maintient en prison pour l’avoir condamné à 2 ans de prison dont 9 mois de probation. La décision de justice rendue a été mal interprétée, laissant croire que ses 9 mois étaient en sursis alors qu’il n’en est rien, précise la même source. En réalité, le jugement dit qu’Assane Diouf doit purger 15 mois de prison (il a déjà purgé 13 mois 11 jours) et durant ses 9 mois de probation, il sera en observation.

Check Also

Malaise au Real Madrid: Zinédine Zidane avertit les dirigeants

L’entraîneur du Real Madrid, Zinédine Zidane, a affirmé son autorité en conférence de pres…