Législatives 2017
Accueil / Religion / Polémique autour du projet de  »Touba Ca kanam »: Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké recadre ses disciples

Polémique autour du projet de  »Touba Ca kanam »: Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké recadre ses disciples

Il a fallu beaucoup de courage et de pugnacité aux membres de l’association « Touba Ca kanam Nouroud Darayni » pour se remettre du coup fourré qui a failli faire capoter l’opération de réunir 24 milliards Fcfa à la modernisation de Touba, explique l’observateur.

L’objectif de « deux millions de mourides-1000 francs par mois » a été lancé par l’association « Touba Ca kanam Nouroud Darayni ». Lequel a appelé deux millions de fidèles à verser la somme de 1000 fcfa sur une durée d’un an. Cette somme qui devait être consigné dans un compte ouvert dans une banque au nom de Serigne Toubaest prévue  pour participer aux charges de modernisation de la ville Sainte. À terme, l’association devrait récolter une somme de 24 milliards de Fcfa à mettre à la disposition du Khalife général des mourides.

L’importance de la somme annoncée et les enjeux de l’opération ont fini par réveiller de vieux démons et foit naître un silencieux mouvement de résistance déterminer à faire capoter l’affaire. Le janvier, 2016 un communiqué transmis par Sérigne Cheikh Thioro Bassirou Mbacké, agissant en qualité de porte-parole permanent de Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, khalife général des mourides, porte à la connaissance des talibés qu’il n’est pas au courant et qu’il n’a pas recommandé le versement de « adiya » dans un quelconque banque de la place.

Vlan ! Un baffle à la figure de « Touba Ca kanam Nouroud Darayni » qui se sont désavouée. Certains de ces camarades ne se remettent pas du coup, après que quelques opérations de collecte des fonds avait été bien ‘’bénie’’ par le khalife, par Sérigne Mountakha Mbacké et par le Sérigne Darou Mountakha Mbacké, Serigne Abass Mbacky. 

Cependant,  Cheikh Sidy Mokhtar Mbacképrécise qu’il n’a jamais été l’auteur de ce communiqué. Poursuivant, le chef de la communauté mouride a, dans les termes clairs et précis, demandé à ladite association de poursuivre sereinement ses activités, non sans assurer ces membres qu’ils bénéficient de ses prières et de ses bénédictions.

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*