Accueil / Société / La pièce d’Etat-Civil une perle rare pour le monde rural

La pièce d’Etat-Civil une perle rare pour le monde rural

Malgré des campagnes de sensibilisation sur l’importance de la pièce d’Etat-Civil, beaucoup de parents peinent pourtant aujourd’hui à se procurer ce papier pour leurs enfants. A Saint-Louis par exemple dans le village de Pilote Bar, le mal est plus profond.13 enfants n’ont pas pu faire l’examen du CFEE par faute de pièce d’Etat-Civil. Conscient de cela, le bureau régional de Caritas a organisé une campagne de sensibilisation pour montrer l’importance du fait de déclarer les enfants à la naissance.

La problématique de la non-obtention d’une pièce d’Etat-Civil est toujours d’actualité. Longtemps considéré comme acquis, cette dernière n’a pas encore fini d’occuper une place de choix dans les problèmes de la population rurale. Nombreux sont ceux qui, face à un problème de désenclavement éprouvent d’énorme difficultés à trouver un agent municipal pour l’obtention de cette précieuse pièce, pendant que d’autres n’ignorent même pas l’importance de ce papier. C’est le cas du village de Pilote Bar où dernièrement beaucoup d’élèves ont été privés de faire l’examen d’entrée en 6 éme  par faute d’extrait de naissance. Des raisons qui ont poussé sans doute le bureau régional de Caritas à s’auto saisir à travers un atelier de sensibiliser des populations sur cette affaire.

«Pilote Bar est une localité de pêcheurs. Les parents bougent très souvent et ne déclarent pas leurs enfants. Donc il serait nécessaire de les sensibiliser sur l’importance de la pièce d’Etat-Civil et en fin, mettre un dispositif qui va éradiquer ce fléau», déclare Moussa Fall.

Inscrits dans la logique de faire ce problème un de leur priorité, les élèves de la commune de Mpal ont donné la voie. En effet, ces derniers se sont constitués en Conseil municipal dans le but de mieux répondre cette question de l’Etat-Civil. Ces élèves, qui sont pour la plupart victime de ces problèmes, incitent les parents à déclarer leurs enfants à la naissance.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.