PASTEF

Le candidat de la Coalition Sonko 2019 poursuit sa caravane dans l’intérieur du pays, au troisième jour de campagne. Ousmane Sonko qui est passé à Koungheul s’explique sur les accusations de détournement dans l’administration.

 Pointé du doigt ces derniers temps, Ousmane Sonko est sorti de son mutisme pour apporter des éclairages sur les accusations de détournement dans l’administration. Sonko balaie d’un revers de main toutes les charges contre lui sur de supposés sommes qu’il aurait acquis frauduleusement.

« Chaque jour vous entendez des accusations sur Ousmane Sonko, mais vous n’entendrez jamais un jugement de Sonko. Je n’ai jamais détourné de l’argent et je suis le seul candidat à faire une déclaration de patrimoine lorsque j’ai été radié de la Fonction publique par le Président Macky Sall. Quand j’étais à la Direction des Impôts et des Domaines, on mettait chaque jour sur la table des sommes de 100 à 200 millions F Cfa et pendant ce temps, j’avais des difficultés à payer le loyer. Maintenant, si je suis coupable d’un détournement, que Macky Sall vienne avec la justice pour me conduire en prison », a-t-il martelé. Avant d’ajouter : «L’Etat nous a formés et nous l’avons servi, mais jamais nous n’avons pas  touché un centime de l’État. »