BUHARI

Au Nigéria, une bousculade a engendré à la fin d’un meeting de Muhammadu Buhari 15 morts et 12 blessés mardi 12 février 2019.

A quelques jours du scrutin électoral, les incidents se multiplient au Nigeria , pays le plus peuplé de l’Afrique. Après l’attaque du convoi militaire d’un gouverneur par Boko Haram, un drame s’est produit au stade de la ville de Port Harcourt, où le président Muhammadu Buhari tenait un meeting mardi 12 février 2019. L’incident qui a fait 15 morts et 12 blessés dont la majorité sont des femmes a lieu lorsque la foule a tenté de quitter précipitamment le stade Adokiye Amiesimaka à la sortie du Président Buhari.

Suite à cet incident, le président Muhammadu Buhari, s’est dit « profondément attristé ». Aussi, a t-il  souhaité un « prompt rétablissement à toutes les personnes blessées », déplorant « des pertes inutiles » à l’issue d’un « événement très réussi ». Notons que samedi 16 février 2019, les nigérians se rendront aux urnes pour départager 70 candidats dont le président sortant Buhari en lice pour un second mandat.

Check Also

Nigeria: Pour des relations sexuelles, un homme bat à mort sa femme

Un tribunal de première instance à Ebute Meta, dans l’État de Lagos, au Nigeria a placé en…