Accueil / Société / Mort du détenu Kandé Traoré: La négligence coupable de l’administration ?

Mort du détenu Kandé Traoré: La négligence coupable de l’administration ?

Après la mort d’un détenu à l’hôpital Aristide le Dantec, l’association pour le soutien et la réinsertion sociale des détenus dénonce. Amnesty International Sénégal quand à elle, demande une autopsie du corps.

La situation des détenus du Sénégal préoccupe. Après la mort d’un détenu atteint de tuberculose, hier, au Camp pénal de Dakar, l’association pour la réinsertion sociale des détenues dénonce une négligence coupable de l’administration pénitentiaire. En effet, le sieur Kandé Traoré est mort au pavillon spécial de l’hôpital Aristide le Dantec, alors qu’il était dans les liens de la détention.

Il devait purger une peine de 10 ans, il en a déjà effectué neuf en prison. Pour Ibrahima Sall, président de l’ASRED, les difficiles conditions dans les prisons Sénégalaises sont les principales causes des maladies chroniques chez les personnes privées de liberté au Sénégal.

“ Je rappelle qu’un détenu répondant au nom de Kandé Traoré est décédé hier au pavillon spécial de l’hôpital Aristide le Dantec. Ce détenu était atteint de la tuberculose, il était marié et demeuré à Keur Massar. Nous condamnons jusqu’à la dernière énergie l’administration pénitentiaire. Elle est engagée; vous savez que des détenus meurent dans ces prisons comme des rats, des détenus s’entassent comme des sardines dans ces prisons qui ne répondent toujours pas aux normes requises… La situation de notre pays est que ces détenus qui sont là aujourd’hui, ont des problèmes gigantesques que des promesses ne régleront pas et d’autres détenus sont en ce moment au pavillon et risquent de subir le même sort.” Dénonce le président de l’ASRED

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.