Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a échappé la mort. La tribune sur laquelle le président mauritanien Ould Ben Aziz devait prononcer un mot à l’occasion de la « grève » du gouvernement et de l’administration pour manifester leur désapprobation du discours haineux s’est affaissée hier mercredi. Des blessés sont enregistrés dont le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget, Mohamed Ould Kembou. Il a été évacué par une ambulance.
Une commission d’enquête est mise en place.  Des rumeurs parlent de sabotage circulent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.