MOUSSA FAKI

Les chefs d’Etat africains, ont demandé à la Commission de l’Union africaine, de s’arranger, pour organiser des élections présidentielles et législatives en Libye en octobre, a annoncé l’UA dans un communiqué rendu public mardi 12 février à l’issue du 32e sommet de l’Union africaine tenu à la Capitale éthiopienne d’Addis-Abeba.

Le communiqué indique que, le Comité de haut niveau de l’UA sur la Libye a demandé à la Commission de « prendre les mesures nécessaires, conjointement avec les Nations Unies, en vue d’organiser au cours de la première quinzaine de juillet 2019, le Forum inclusif pour la paix et la réconciliation nationale en Libye. « Et de » prendre, conjointement avec les Nations Unies et le gouvernement libyen, toutes les mesures nécessaires pour l’organisation des élections présidentielle et législatives d’octobre 2019 ».

Les Nations Unies avaient tenté d’organiser des élections présidentielle et législatives en décembre dernier, en Libye. Le délégué des Nations Unies, Ghassan Salame, avait averti le Conseil de sécurité, début novembre, que le délai ne pourrait être respecté et avait suggéré de reporter les élections au printemps prochain. La Libye est dévastée par un chaos, qui s’est installé dans le pays, depuis l’assassinat en 2011, par la France et ses alliés, du guide libyen Moammar Kadhafi.

Check Also

Libye: Donald Trump soutient le maréchal Haftar et l’ONU le Gouvernement d’Union nationale

La position des États-Unis sur le conflit libyen s’est clarifiée ce vendredi quand la Mais…