Accueil / Politique / L’opposition veut faire annuler les 15 députés de la Diaspora

L’opposition veut faire annuler les 15 députés de la Diaspora

Dans un combat pour assurer un  processus électoral transparent, l’opposition explore toutes les voies. Elle a introduit un recours en annulation de la loi portant Code électoral, auprès du Conseil constitutionnel, hier. 
Le combat de l’opposition pour un processus électoral transparent se poursuit. L’objectif de Mamadou ‘’Décroix’’ et Cie étant de forcer la main à Macky Sall pour qu’il organise des élections « démocratiques et transparentes » devant aboutir « à son départ », après la présidentielle de 2019.

Dans un communiqué laconique, les députés de l’opposition annoncent avoir entamé un bras de fer judiciaire avec la mouvance présidentielle. « Un groupe de députés de l’opposition a déposé, hier après-midi auprès du Conseil constitutionnel, un recours en annulation de la loi organique numéro 44 / 2016 portant Code électoral adopté le 3 janvier 2017 par l’Assemblée nationale », informe le journal.

Mamadou Diop Decroix dénonce une ‘’ rupture de l’égalité des citoyens » d’un même pays. « Il n’y a pas un respect de l’égalité des citoyens dans cette affaire. Il n’y a eu aucun consensus. Il y a la rupture même de l’équilibre entre les citoyens, si on doit choisir les 15 députés de l’Extérieur sur la liste majoritaire à un tour et les 150 à l’intérieur sur un scrutin mixte (majoritaire et proportionnelle….. Dans une loi, quand on taille sur-mesure, ce n’est pas bien », a fulminé le député de l’opposition.

Engagé dans ce combat de « tous les instants », Mamadou Diop ‘’Decroix’’ ne doute pas un seul instant que le conseil constitutionnel tranchera en leur faveur. « Nous avons espoir que ce recours va aboutir. Parce que c’est tellement flagrant que cela nous étonnerait que le recours ne puisse pas prospérer », a-t-il pesté. 

Dans cette loi portant Code électoral, l’opposition dénonce l’augmentation du nombre de député, la manière de la répartition, le manque de consensus. Pourtant dans leur concertation avec le président Macky Sall, les leaders de l’opposition ont été assurés du maintien du nombre des députés à 150, y compris le quota de la Diaspora.

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

yahya jammeh, cour suprême

La date de l’examen du recours de Jammeh connue. Une autre porte de sortie s’offre au dictateur!

La date de l’examen du recours de Yahya Jammeh devant la Cour ...