Accueil / une / L’Oeil du Juriste et Droit de l’Hommiste : Sur la résolution 2334 des Nations Unies

L’Oeil du Juriste et Droit de l’Hommiste : Sur la résolution 2334 des Nations Unies

Sur la résolution 2334 des Nations Unies, voici notre lecture :

Le Vendredi 23 Décembre 2016 , le conseil de sécurité des Nations unies a adopté la résolution 2334 demandant à Israël de cesser la colonisation des territoires palestiniens et de Jérusalem Est . Cette résolution était portée par l'Egypte qui à la demande de Donald Trump avait accepté de repousser son vote prévu le Jeudi 22/12/16.

Mais elle sera soumise à nouveau au vote le lendemain, à l'initiative de quatre États : Sénégal, Nouvelle -Zélande, Vénézuéla et Malaisie. En l'absence de véto de l'administration Obama, la résolution sera adoptée. Ce vote déclenche immédiatement les représailles du Premier Ministre Israélien qui rappelle ses ambassadeurs au Sénégal et en Nouvelle-Zélande; Israël n'entretenant pas de relation diplomatique avec le Venezuela et la Malaisie. En outre Israël suspend sa coopération avec le Sénégal et annule la visite de son Ministre des Affaires Etrangères prévue en Janvier dans l'Etat hébreu.

Pour mieux comprendre l'enjeu, il faut rappeler qu'en Mai 1967 l'Egypte décide du blocus du détroit de Tyran contre les navires israéliens. En riposte, Israël déclenche la guerre dite des six jours contre l'Egypte , La Syrie et la Jordanie. Il s'agit d'une guerre par surprise qui dure du Lundi 5 juin 1967 au Samedi 10 Juin 196 . Cette guerre permet à Israël d'étendre son emprise territoriale en s'emparant du Sinaï, de la bande de Gaza , du plateau du Golan , de la Cisjordanie et de Jérusalem Est .

Certains de ces territoires seront restitués : Sinaï ( 1979 ) , bande de Gaza ( 1993 ) et une partie de Cisjordanie après les accords d'Oslo , à savoir :

  • la zone A (18% ) de ce territoire placé sous contrôle civil et militaire palestinien ( comprenant les villes de Jénine, Tulkarem , Ramallah, Naplouse , Bethléem , Jéricho et Qalqilya
    tandis que :
  • la zone B (23-25 % ) sous contrôle civil palestinien et sous contrôle militaire conjoint )
  • et enfin la Zone C ( 72-74 % ) sous contrôle israélien.

Il faut rappeler qu'en Novembre 1967,  le conseil de sécurité avait adopté la résolution 242 demandant la fin de l'occupation militaire et la restitution des territoires occupés.

Plusieurs autres résolutions s'ensuivirent sur la même question. En droit international, la quatrième convention de Genève de 1949 et le statut de Rome considèrent le transfert direct ou indirect  de sa population civile sur un territoire qu'elle occupe par une puissance occupante comme un crime de guerre . De ce point de vue, le représentant du Sénégal à l'Onu , l'ambassadeur Fodé Seck a raison de dire que le Sénégal a été du côté de la justice et du droit .En effet , avec l'adhésion de la Palestine à la CPI, la politique d'occupation de territoires pourrait valoir aux dirigeants israélien des poursuites pour crimes de guerre .

Enfin,  rappelons que le Sénégal a établi des relations diplomatiques avec Israël contre la volonté d'une partie importante de son opinion publique d'une part et d'autre part a toujours été en faveur de la coexistence pacifique d'un État palestinien et d'un État juif dans des Frontières sûres et internationalement reconnues. Il est étonnant que le Sénégal s'enferme dans le mutisme après la sortie du Premier Ministre Netanyahu . Comme s'il plaidait coupable.

Disons le lui : Monsieur Le Premier Ministre Netanyahu, nous sommes nègres , pauvres et notre terre n'est pas promise mais malgré tout nous sommes pour l'équité et le droit .

Maître Amadou Ali KANE

Avocat à la Cour

RADDHO

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Kenya : Raila Odinga appelle à des manifestations le jour des élections du 26 octobre

Ce n’est pas demain la veille que la situation politique au Kenya ...