ligue des champions juve-atlético

La ligue des Champions ne nous avait plus habitué à une telle hécatombe. Le PSG hors de cours après les 8e de finale, cela n’a rien d’invraisemblable tant ses ambitions sportives et ses moyens financiers sont inversement proportionnels à sa progression en Coupe d’Europe. En revanche, le Real triple tenant du titre, est déjà au tapis. Une première depuis neuf ans, sitôt à une compétition. Ce mardi soir, il se sentira moins seul. Car l’Atlético ou la Juventus, autres habitués du dernier carré en C1, vont le rejoindre. Et ce sera, à coup sûr, un second séisme dans ces 8e de finale décidément pas comme les autres.

L’atlético n’a plus été sorti sitôt de son année européenne depuis 6 ans. Antoime Griezmann jouait alors à la Real Sociedad et les Colchoneros existait peu en C1, un quart, une demie et deux finales plus tard. Et même lorsque l’an passé, ils sont sorti dès les matchs de poules, leur victoire en Ligue Europa leur assure une présence sur le continent jusqu’en mai.

En quatre ans, la Juventus a atteint deux fois la finale, gagné quatre Scudetto et sa progression passe désormais nécessairement par une victoire en C1 qui l’a fuie depuis 23 ans désormais. C’est le projet de la Juve et c’est ainsi qu’il faut lire l’investissement faramineux pour s’attacher les services de Cristiano Ronaldo. Une sortie de route aussi précoce incarnerait l’échec du projet Ronaldo. Même si la Juve remporte la Serie A en fin de saison, l’absence de concurrence dans ses frontières, comme pour le PSG en L1, rend son parcours domestique quasiment anecdotique au regard de ce qui se passe en Europe. Et elle n’avait pas besoin de Ronaldo pour être championne. La viabilité du projet de Ronaldo tient donc au match d’aujourd’hui.

Check Also

Tottenham surclasse l’Ajax et rejoint Liverpool en finale

Quelle semaine de foot ! Après le scénario totalement fou, mardi, du match entre Liverpool…